real-estate-tag-line

Les hommes scrutent le mystère divin

Les hommes scrutent le mystère divin.

A notre époque où le genre humain devient de jour en jour plus étroitement uni et où les relations entre les peuples se multiplient, les hommes attendent des diverses religions la réponse aux énigmes cachées de la condition humaine qui, hier comme aujourd’hui, agitent profondément le cœur humain.

De tout temps, des hommes de toutes cultures et de toutes religions recherchent la sagesse qui devient un point de rencontre entre eux, au-delà de leurs différences, voire de leurs divergences.
Souvent fascinés par le désert qui implique une séparation d’avec le monde bruyant et dispersant, ils ont cherché la profondeur de la vie intérieure.

Les hommes scrutent le mystère divin et l’expriment par la fécondité inépuisable des mythes et par les efforts pénétrants de la philosophie.
Ils cherchent la libération des angoisses de notre condition, soit par les formes de la vie ascétique, soit par la méditation profonde, soit par le refuge en Dieu avec amour et confiance.

Perdre son cœur et ne pas chercher à le retrouver, que c’est malheureux !

Le chemin de la sagesse c’est de se mettre à la recherche de son cœur perdu et rien d’autre.

   

Qu’est-ce que l’homme ?
   Quel est le sens et le but de la vie ?
   Quelle est la voie pour parvenir au vrai bonheur ?
   D’où tirons-nous notre origine ?
   Vers quoi tendons-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 days ago

Jean Marc Henry

BONJOUR À TOUS. EXCEPTIONNELLEMENT, LE TEXTE QUI SUIT N’EST PAS DE MOI.
SON AUTEURE M’A CONTACTÉ, CAR BLOQUÉE PAR LA CENSURE FACEBOOK, ELLE NE POUVAIT LE POSTER ELLE-MEME.
SON TEXTE EST CRIANT DE VÉRITÉ ET JE PENSE QU’IL DOIT ÊTRE CONNU DE TOUS.
JE CROIS QU’IL EST LE REFLET DE MA PENSÉE, DE VOTRE PENSÉE, ET DE LA PENSÉE DE CEUX QUI N’OSENT PAS ENCORE SE L’AVOUER.
AUJOURD’HUI LE PEUPLE RETROUVE SA COHÉSION, SA CONSCIENCE ET SON HUMANITÉ, GRÂCE À VOUS TOUS.
C’EST CE QU’ON PEUT APPELER LE DÉBUT D’UNE RÉVOLUTION. JE DIRAI MÊME D’UNE ÉVOLUTION, D’UNE ÈRE NOUVELLE.
PUISSE SON MESSAGE ÊTRE PORTÉ SI LOIN QUE POSSIBLE.
MERCI À TOUS

JEAN MARC HENRY
———

ON NE LAISSE PERSONNE DERRIÈRE !

Nous y sommes.
Il ne peut y avoir de retour en arrière, de retour à la "normale”. Il y a déja eu trop de blessé(e)s, de blessé(e)s graves (personnes ayant perdu un membre pour le restant de leur vie), de morts et trop d’emprisonnements, trop de “prisonniers politiques” (en non accord avec la politique actuelle) pour qu’on continue de parler seulement de répressions policières dans le cadre de manifestations. Ce gouvernement n’a jamais répondu de manière “normale”, saine et posée, aux revendications des manifestants. (La manifestation étant pourtant un droit fondamental en France, voire une institution dans son Histoire!)
Non, ce gouvernement a, très rapidement, employé la force de ses services d’ordre pour museler les voix qui demandaient juste que l’essence soit un peu moins chère, au final qui demandaient juste un peu plus de pain sur la table.
A cela, le gouvernement est resté muet. Puis méprisant. Puis il a ordonné à ses gardes de mater la petite protestation venue demander des comptes à leurs supers privilèges.
Voyant que le mouvement n’est pas mort dans l’oeuf comme ils l’avaient sûrement imaginé en riant avec l’arrivée de leur meilleur allié: Noël et son super combo Famille/Consommation, qui ferait rentrer le troupeau bien au chaud dans sa bergerie ou sa crèche…...ils se sont sentis vexés! Leur autorité est remise en question. Seulement voilà, ça ne prend plus. Il n’y a plus de cadeaux pour tout le monde sous le sapin. Trop de laissés pour compte à cette période, trop de rejet d’une surconsommation devenue anxiogène pour la plupart, pour que les gens veuillent bien rester au chaud dans leurs foyers. Le froid? On va l’affronter. Car c’est surtout pour la famille justement, les vieux parents, les jeunes enfants que nous sommes dans la rue Monsieur le président et pas avec eux autour du sapin. Pas pour le plaisir de se geler les miches ou le plaisir de porter un gilet fluo moche sur un rond-point seulement pour vous faire chier, monsieur le président! Il fait très froid dehors, et on a autre chose à faire, qu’est-ce que vous croyez???!!!!!!

Voyant alors tous ces fainéants et autres petits riens de gaulois réfractaires remettre sa suprême autorité (venue sûrement de droit divin), tel un Pater punitif et castrateur, Sa Majesté Jupiter Imanu'el Macron 1er donne l’ordre à ses soldats de tirer et de blesser les manifestants pour les obliger à s’arrêter.
On ne frappe pas “normalement” un manifestant pacifique, on ne gaze pas “normalement” un peuple en manifestation pacifiste avec des armes chimiques, ni on ne leur envoie des grenades, ni on ne leur tire dans la tête! Cette violence est donc volontaire. Ils espèrent sans doute que cela s’arrêtera grâce à la peur. Peur d’être blessés d’abord. Puis il y a les invraisemblables arrestations. Peur d’être mis en prison. Jamais un gouvernement n’avait autant blessé et mis en prison de simples manifestants dans l’histoire de France. ( Nous avons des centaines de vidéos et de témoignages à l’appui pour démonter, dans un tribunal digne de ce nom, cette farce créée de toutes pièces qui est de parler de manifestants haineux et violents. Les quelques debordements qu’il a pu y avoir ne sont pas plus nombreux que ceux qui ont toujours existé lors de n’importe quelle manifestation.)

J’accuse ce gouvernement de VIOLENCES INADMISSIBLES contre le peuple francais! Contre la liberte de la presse, contre les médecins et autres soignants de rue agressé(e)s et blessé(e)s eux aussi. Il est totalement impossible d'accepter que dans un pays démocratique libre, les services de soins et de secours à la personne en danger soient empêchés de faire leur travail!

Il est devenu évident que les principaux médias ont menti et transformé l’information réelle, que ce soit sur les chiffres des gilets jaunes dans la rue, (pour minimiser le mouvement) ou que ce soit au sujet de la violence d’un côté et pas de l’autre. (pour décrédibiliser le mouvement)

J’accuse les médias principaux de ce gouvernement de CORRUPTION et de COMPLICITÉ CRIMINELLE dans la dégradation des événements, en cachant et manipulant l’information réelle et donc l’opinion publique, afin de servir des intérêts financiers qui leurs sont propres!

J’accuse les Forces de l’Ordre – ou devrions-nous dire à présent du Désordre?- d’oublier leur véritable fonction et vocation qui est de servir le peuple de France et non une petite bande de malfrats corrompus et obscènes qui siègent dans les hautes sphères du pouvoir en toute impunité!

J’accuse les intellectuels, les artistes et les célébrites de SE TAIRE, comme si la liberté d’expression, la liberté tout court et le courage étaient des concepts d’une autre époque qui n’ont plus cours aujourd’hui dans leur univers.

J’accuse le systeme judiciaire français d’envoyer des innocents en prison, arrêtés pour cause de légitime défense ou même pour avoir osé être juste là! Délit d'être là. Délit d'être Juste. Dans la rue ou derrière un clavier ou un stylo, debout sur ses pieds et sa dignite, pour défendre ses droits, ceux de nos parents qu’on laisse mourir dans une indignité sans nom, ceux de nos enfants à qui on ne laissera plus RIEN du tout si on ne se lève pas maintenant pour faire quelques réajustements.
Ce même système judiciaire qui n’envoie plus les nantis en prison, qu’ils soient voleurs ou violeurs. J’accuse la Justice de ce pays de TRAHISON!

J’accuse ce gouvernement de nous empêcher du SOUHAIT, du BESOIN, du DEVOIR que l’on a de changer un système malade qui nous détruit, nous les humains et notre habitat qu’est notre miraculeuse planète Terre, UNIQUE à ce jour.

J’accuse le gouvernement et ses semblables du PLUS GRAND CRIME CONTRE L’HUMANITÉ, en faisant tout pour continuer leurs misérables transactions et mésactions dans leur petit monde perché, qui les enrichissent eux, les 1% au détriment des autres 99% de la population, et au détriment de la planète qu’ils sont en train d’achever à une vitesse folle!

L’ élite” est en plein DÉLIRE. Comment peut-on fermer les yeux et les oreilles sur de telles choses? Un ancien ministre de l’Education qui appelle sur une chaîne de radio nationale à tirer sur la foule. Une foule de manifestants, de citoyens non armés hormis leur gilet jaune, un masque de protection et du serum physiologique (s’ils ne leur ont pas été confisqués, au détriment de leur santé et leur sécurite primaire)
Une ministre qui demande la chasse à ceux qui ont versé de l’argent dans une cagnotte de soutien.
Une banque qui cloture cette même cagnotte de soutien sous des prétextes fallacieux de déontologie.
Un commandant de police, décoré de la Légion d’Honneur, qui tabasse à plusieurs reprises des personnes différentes, sans raison, devant camera et qui n’est pas inquieté.
Des ministres et députés, tous plus corrompus les uns que les autres, qui votent des lois POUR les pesticides tueurs mais CONTRE les solutions naturelles, POUR des vaccinations hallucinantes et dangereuses et CONTRE l’homéopathie, les huiles essentielles et les herboristes, POUR la légalisation du viol à partir de 13 ans, CONTRE les aides aux handicaps, aux chômeurs, aux plus demunis…...

COMMENT, CROYEZ-VOUS QUE NOUS PUISSIONS CONTINUER À RECEVOIR, SANS RIEN DIRE, JOUR APRES JOUR, CES VIOLENCES QUI SONT DEVENUES QUOTIDIENNES?

Ces violences de la vie ordinaire, décidées en secret dans les antichambres de l'Enfer et votées de nuit, dans un hémicycle quasi toujours vide ou composé seulement des représentants de cette caste de VAMPIRES qui n'ont SOIT PLUS DE COEUR OU PLUS D'ÂME, on ne sait plus!!!!

Englués dans des impôts et des taxes toujours plus élevées sans que les salaires suivent, la classe moyenne disparait. Les logements sont hors de prix, de nos bourses, ou ils sont aux ¾ vides, résidences secondaires louées à la saison, poussant ceux qui n’ont plus d’autres choix que de se réfugier dans des caravanes et des camions aménagés. Mais même ces 8m2 de liberté, de vie hors contrôle vous irritent et vous continuez de faire passer des lois et des contrôles qui nous poussent dans la rue.
Même dans la rue, vous faites payer maintenant aux SDF, à ceux qui n’ont vraiment plus RIEN des amendes ridicules pour délit de mendicité! Ou encore vous les virez à coups de bulldozer et de grilles cloutées pour ne pas qu’ils puissent allonger leur misère sous vos yeux. MAIS ON VA OÙ SI ON NE PEUT PAS PAYER?????!!!!!!!!!

J’accuse ce gouvernement de PAUPÉRISATION MASSIVE du peuple français, de pousse au crime et au suicide en nous empêchant d’avoir un minimum de vie décent. Environ 10000 suicides par an en France, notamment chez les gendarmes, les agriculteurs, les infirmieres, les policiers, les retraités, les SDF…

AMIS CITOYENS, ils ne nous laissent plus le choix. J’appelle à leur DÉMISSION! Ils ne le feront pas d’eux-même, étant eux-même en mission. Ce gouvernement n’a à aucun moment cherché l’apaisement, mais a au contraire, SOUFFLÉ SUR LE BRASIER DE LA COLÈRE. A aucun moment, il ne s’est excusé, reconnu une erreur de jugement, eu un mot pour les victimes, aucune consideration pour les morts et les bléssé(e)s occasionné(e)s. ILS NE S’ARRÊTERONT DONC PAS!

Ils portent sur leurs épaules la responsabilité de la situation de guerre civile qu’ils sont en train de mettre en place.

AMIS CITOYENS, REJOIGNEZ-NOUS! Ceci n’est plus une histoire de manifestation, de gilet jaune, ceci n’est pas un jeu. Ils ont déclaré la guerre au peuple français et en déploient les moyens.
Nous nous devons de NOUS DÉFENDRE!
Nous nous devons de défendre et de LIBÉRER tous ceux qu'ils ont injustement jeté en prison pour délit d’opinion en dépit du bon sens.
On ne laisse PERSONNE derrière!

HUMANITÉ et SOLIDARITÉ doivent ếtre au Coeur de nos actions car c’est bien l’humain qui souffre qui nous a rassemblé. C’est pour cela que nous en sommes là. Le vrai moteur de ce mouvement de résistance n’est pas la haine comme ils tentent de le faire croire, mais bien au contraire la solidarité envers l’humain qui souffre; que ce soit soi-même ou son prochain, son voisin, son fils, sa mère.... Nous voulons arrêter de souffrir autant. Nous voulons juste une vie meilleure et un monde meilleur.
Préparez-vous, ils ne seront pas tendres avec nous. Réunions, discussions, groupes de réflexion, écriture et mise en place d’un référendum Populaire, boycott de leurs institutions et de leurs rentrées d’argent… Préparez-vous, cela ne fait que commencer, le vent de la VÉRITÉ a commencé à souffler... Nous ne sommes plus seuls mais nous sommes connectés maintenant. Comme disait Mandela, QUE NOS CHOIX RÉFLÈTENT NOS ESPOIRS ET NON NOS PEURS. La peur est l’énergie principale qui alimente ce système du Vieux Monde en déclin qu’ils tentent de protéger et de sauver à tout prix. Traversons ces temps de CHAOS avec le plus de JOIE, d’AMOUR et d’HUMOUR possible car ce sont nos meilleures armes.

Nous y sommes. Nous avons le privilège de pouvoir participer et assister à la Naissance d’un Nouveau Monde. Celui qu’on espérait tant et qu'on croyait qu’on ne verrait jamais. Les accouchements ne se font pas sans douleurs, les femmes le savent bien, mais qu’est-ce, comparé au bonheur d’assister à la création d’un monde nouveau? Plus juste, plus vrai et qui nous sauvera de notre fin imminente si nous ne faisons rien. D’un côté ils détruisent, nous on veut construire. Nous les avons laissé trop longtemps mal jouer avec le monde; c’est à notre tour de reprendre notre destin en mains.

Force et Courage à tous.

Tinka

"Je suis et serai toujours du côté de ceux qui ont faim."
Federico Garcia Lorca

Jean Marc Henry
...

View on Facebook

7 days ago

Jean Marc Henry

MA RÉPONSE A LA LETTRE DE MONSIEUR MACRON

Cher Monsieur,

Cinq pages ! Je vois que vos énarques ont bien planché sur le sujet.

Et en toute modestie, à mon niveau bien sûr, j’en ai fait de même. Permettez-moi donc de vous partager mon humble réflexion.

Mais avant de m’attirer quelques foudres de guerre, j’aimerai préciser que je ne prétends pas détenir la vérité comme, il serait bon de (vous) le rappeler, aucune personne sur cette planète ne la détient.

Maintenant, allons-y.

Tour d’abord. Une lettre. Belle originalité. Respirons et essayons d’analyser la symbolique de la chose.

Les citoyens français sont dans la rue depuis 9 semaines. Dans le froid, dans le gaz, dans la violence, celle que vous avez commandité pour vous protéger. Ils saignent, ils souffrent, ils crient, certains meurent même, pour revendiquer un simple droit : vivre dans la dignité. Et comme vous le savez, la grande majorité de l’opinion publique, même si tous ne sont pas dans la rue, est de leur côté.

Et alors que mains et visages sont arrachés, que le commerce souffre, que l’image de la démocratie est souillée, que les médias mentent, que les esprits des français s’échauffent ... vous leur envoyez.... UNE LETTRE ?

Pardonnez-moi mais il me vient à l’esprit l’image grotesque d’un monarque qui du haut de sa tour dorée enverrai un pigeon voyageur au peuple, alors qu’il lui suffirait de descendre d’un étage pour faire ce qu’un dirigeant est censé faire dans une telle crise : communiquer.

Échanger avec les gens, comprendre, analyser, proposer des solutions : toutes ces choses que vous faites tous si bien pendant vos campagnes respectives, mais qui disparaissent sitôt le trône acquis.

Maintenant, passons ce détail, et intéressons-nous d’avantage au contenu qu’au contenant.

Pour commencer, comment un homme supposé être à la tête d’un état peut-il s’exprimer dans les circonstances actuelles sans jamais aborder un quelconque soutien aux victimes, mutilés, défigurés et à leurs familles ? Vous a-ton conseiller de perdre toute once d’humanité ?

La vérité est que vous vous trouvez en mauvaise posture, vous avez reculé jusqu’à ce que votre dos soit collé au mur, et ce que vous avez écrit dans cette lettre résonne comme votre dernier espoir de calmer le jeu.

Vous savez que la population est en train de se lever de plus en plus.
Vous savez que le peuple a ouvert les yeux et voit clair depuis la première fois depuis bien longtemps.
Vous voyez que l’Europe se soulève et que 24 pays dans le monde portent le gilet jaune.

La situation devient incontrôlable .... Alors vous jetez votre dévolu sur la mise en place d’un système de communication citoyenne, que je jugerai malheureusement comme étant inefficace et à sens unique.

“Le grand débat”, donc. Parfait, nous sommes bien sur un schéma habituel de fonctionnement d’une république.

Démonstration :

1-Nous avons une démocratie, élisons.
2-Nous avons un problème, débattons.
3-Nous avons une solution, passons une loi.

Sur papier, cela paraît bien. Mais qu’en est-il en réalité ?

Sur le premier point, je vous répondrai qu’un être humain n’en est pas moins un esclave lorsqu’on lui permet de choisir son maître tous les 5 ans. Surtout lorsque l’illusion du choix est parfaitement menée... Et que par la suite ses revendications deviennent illégitimes puisqu’il a voté. Français ! Vous l’avez voté, vous l’avez voulu, maintenant : subissez.

Sur le second point, ce débat, ou plutôt cette organisation qui permettrait la remontée d’informations du peuple à vous, dirigeants.

Vous évoquez ces quelques grands thèmes :

· L’équilibre de l’impôt et comment est utilisé l’argent public
· La juste efficacité des administrations et du service public
· La balance écologie / économie
· La citoyenneté et comment doivent être prises les décisions concernant notre pays
· La gestion descente du flux migratoire.

Enfin ! Vous venez de résumer avec brio ce que revendiquent le peuple dans sa majorité depuis 9 semaines !

Alors, c’est maintenant que la question se pose : quelle est l’utilité de ce grand débat si vous en connaissez déjà les enjeux et que vous êtes donc déjà disposés à proposer des solutions ? Proposez, nous pourrions débattre ensuite... ?

Jouons cartes sur table, Monsieur, nous savons vous et moi qu’un tel débat entre le moment de sa mise en place et celui de sa prise d’effet nécessitera des années. Si vous avez un doute là-dessus, souvenez-vous de la lenteur des administrations pour de simples formalités.

Du citoyen au maire, du maire au député, du député au parlement, du parlement au sénat, du sénat au président, puis on étudie les impacts, on rediscute, on re-consulte le peuple.... Je ne pense pas avoir besoin d’argumenter davantage sur ce point.

Entre temps on vous aura bien entendu glorifié de votre démarche citoyenne et populaire...Et entre temps vous aurez tout le loisir de passer les lois dont vous avez besoin pour protéger ce que vous ne voulez pas changer.

Ce qui m’amène à mon 3ème point : les lois.

C’est très bien d’agir, de passer des lois, d’entreprendre pour son pays.
Mais les réformes doivent servir l’intérêt général, protéger le peuple, et pérenniser la France et la vie dans son sens large.
Les réformes ne doivent pas protéger une élite, creuser des inégalités, faire monter les tensions, enrichir les très riches et appauvrir les pauvres.

Et quant à la justice, elle ne doit pas avoir deux poids deux mesures !

Benalla, les cagnottes Leetchi, Dettinger, Drouet... tant d’exemples que les Français n’oublieront plus jamais. La confiance et la crédibilité en nos institutions sont tombées plus bas que terre.

La vérité, et la conclusion de tout cela, est que vous n’avez pas l’intention de changer de cap, sinon vous l’auriez déjà fait.

Vous préférez solliciter le “sens de l’effort des français”, ce qui fait de vous, à mon sens, le plus grand maître de l’ordre du mépris. Même s’il y en eu d’autres avant vous. Car si l’on avait voulu écouter les français, on l’aurait fait en 2005 lors du référendum sur la Constitution Européenne.

Ce que je crains, si votre politique continue ainsi, c’est la plus grande crise économique et sociale que nous ayons connue. Et elle ne s’arrêtera pas aux frontières de la France !

Les pauvres seront encore plus pauvres.
Les classes moyennes vont devenir pauvres.
Et même ceux qui sont encore actuellement dans une position confortable , seront aussi miséreux que les miséreux actuels.

Il n’y aura qu’une petite élite, celle que vous connaissez bien, qui sortira son épingle du jeu...

Et quand cela arrivera, laissez-moi imaginer votre réponse : “Nous avons essayé, nous avons suivi le programme pour lequel vous m’avez élu, mais le contexte social nous a ralenti... maintenant pour terminer ce que nous avons commencé, et enfin en constater les effets positifs, il va nous falloir un quinquennat de plus afin de surmonter cette crise. “

Voilà donc, Monsieur Macron, une maigre partie de mon analyse tant j’aimerai encore en ajouter, analyse qui je le répète n’engage que moi.

Pardonnez pour finir mon indélicatesse quant à vous appeler “Monsieur” plutôt que comme il est d’usage “Monsieur le Président”, mais je ne puis consentir à vous reconnaître en tant que tel connaissant la grandeur de votre mépris du peuple.

Bien à vous, vive la France, vive le peuple, mais en aucun cas vive cette république.

JEAN MARC HENRY
...

View on Facebook