real-estate-tag-line

Le travail doit être au centre des stratégies africaines de développement.

Le travail doit être au centre des stratégies africaines de développement.

Nous pensions tous à tort que la croissance africaine réglerait tous les problèmes. Or le sous-emploi, le chômage des jeunes et les inégalités sociales persistent. La croissance doit être inclusive et durable. Certains pays ont adopté des politiques de croissance qui ont porté leurs fruits, sauf que les secteurs privilégiés n’étaient pas riches en emplois. L’urgence est de bâtir des programmes à haute intensité de main-d’œuvre et d’offrir un minimum de protection sociale aux travailleurs, formels ou informels, ainsi que des formations professionnelles. C’est ainsi que nous pourrons sortir les travailleurs de l’informalité, qui est une question très préoccupante en Afrique. Le concept de travail doit être au centre des stratégies de développement des pays africains.

bien que l’Afrique semble ne pas avoir bénéficié du processus d’industrialisation, le secteur industriel conserve un grand potentiel de croissance génératrice d’emploi, à la condition que l’Afrique développe l’industrie à forte intensité de main d’œuvre peu qualifiée : ce qui est une question intensément débattue car la nature de l’industrie évolue assez peu dans ce sens, de par le monde… mais je reste convaincue que c’est ainsi que le secteur secondaire peut générer de nombreux emplois pour la jeunesse.

Il faut avoir l’audace de toujours remettre en cause les politiques de l’emploi, de les mettre en exécution en fonction des avantages comparatifs de chaque pays et de placer les jeunes au devant de la scène.

le developpement passe par la jeunesse

Jean Marc Henry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean Marc Henry a ajouté une photo. ...

View on Facebook

La violence est une voie sans issue:

La violence ne mène à rien d’autre qu’à la violence. Elle abîme ceux qui l’exercent autant qu’elle abîme ceux qui la subissent. Elle nous rend bêtes.
Elle est l’arme des impuissants : ceux à qui manque la connaissance, les arguments, la confiance en soi, le respect de soi, l’estime de soi.

La Dictature est une chose qui nous oblige à baisser la tête, La dictature vient de la faiblesse de homme
Une chose qui n’a rien d’humain, qui fait que tout s’arrête.
Comme aveuglé d’une lumière malfaisante,
L’homme devient agneau, et c’est le loup qui le hante !
Un loup sanguinaire, assoiffé de chaos,
Qui ne sait que faire, à part brandir le couteau.

Telle est la dictature, c’est le calme avant la tempête,
Le vautour qui attend que sa proie ne se jette.
Heureusement, la dictature n’est pas éternelle,
Elle s’effondre, quand le peuple se relève.
Et un peuple uni malgré les tabous
Prendra sa revanche, détruira le loup.

Votre Bourreau sera un jour votre serviteur.
...

View on Facebook